A propos

A propos

Qui Sommes Nous ?

VOIX DU NORD. Publié le 19/12/2017
"Seninghem a désormais un centre commercial, son bistrot multiservice"

 À Seninghem, un estaminet épicerie a ouvert au centre du village au début du mois. La commune est propriétaire de la licence IV et d'une partie du fond, un gérant est venu avec une foule d’idées.

 Un  coin  informatique,  un  point  relais  pour  retirer  des  colis,  un  écran  géant  pour  suivre  les  rencontres
sportives,  des  soirées  retro-gaming  (vous  savez,  Pacman,  Tetris  et  compagnie...),  un  coin  dépôt-vente  ou expo  avec  création  de  paniers  garnis,  des  timbres-poste,  des  événements  pour  la  jeunesse,  bientôt  tabac presse...  Le  tout  nouvel estaminet  épicerie  ouvert  au  début  du  mois  au  centre  du  village devrait  très  vite
s’imposer  comme  un  lieu  d’animations  qui  dynamisera  la  commune  et  ses  650  habitants. 
Celle-ci  vient d’enregistrer le retour sur sa commune de Marie-Céline, aide-à domicile originaire de Seninghem, et de son mari Vincent Provence. «Nous nous sommes mariés ici, à l’ancienne mairie», raconte ce dernier. Dix-sept ans plus tard, le couple a décidé de se lancer dans l’animation du commerce.
 
Une aventure démarrée par un article relayant la volonté de la commune de relancer un petit commerce
 
C’est Vincent qui en tiendra les rênes après avoir empilé les expériences professionnelles entre ambulances et création de sites web. Chimiste de formation, Arquois de naissance, cet homme de 50 ans voulait quitter les écrans et retrouver du contact en rendant à la population qui l’a accueilli une multitude de services, que ce soit derrière son comptoir ou d’autres façons.
 Une aventure démarrée par un article dans La Voix du Nord
relayant  la  volonté  de  la  commune  de  relancer  un  petit commerce.
 Vincent  se  manifeste,  investit  un  peu toutes  les  semaines  pour  constituer  un  fond  entre  fournitures  et  matériel  pendant  que  les  travaux  dans l’ancienne dépendance de la mairie avancent.

 C’est la municipalité qui a investi, 60400€TTC entre le rachat de la licence en juillet 2015, et le matériel, «dont  40000€ de
travaux  réalisés  en  régie  qui  permettront  de  récupérer  la  TVA»,  explique  Christian Tellier,  le  maire,  en  bon  gestionnaire  de  village.   D’ailleurs,  les  tuiles  qui  abritent  le  bâtiment  ont  été récupérées. 
Ce  sont  les  deux  employés  de  la  commune  qui  se  sont attelés  au  chantier,  pendant  que  les sanitaires et l’électricité ont été confiés à une entreprise du village, et les menuiseries PVC à une autre de Nielles-les-Bléquin.
Un nom choisi avec les habitants;
 Voici comment est né le multiservice "Au Village", nom choisi avec le concours des habitants, invités par leur maire «à se l’approprier». Tous les ingrédients sont là pour que la recette fonctionne.
Share by: